IMO, intégration par les mouvements oculaires

l’IMO, ou Intégration par les Mouvements Oculaires  désactive l’empreinte d’un traumatisme.

 

l’IMO appartient aux thérapies brèves. Cette technique de neurothérapie, développée depuis les années 80,  présente de nombreuses similitudes avec l’EMDR. Les mouvements oculaires sont cependant plus complets (un type de segment en EMDR, vingt-deux en IMO) et plus lents en IMO.

L’IMO est indiquée en cas de stress post traumatique et aussi pour “nettoyer” les souvenirs récurrents et douloureux. Le traumatisme peut être récent ou ancien, ponctuel ou continu.

Les phobies sont également améliorées par l’IMO.

Un traumatisme n’est pas toujours aussi  évident et visible qu’on l’imagine. Toute expérience de vie peut être vécue de manière traumatique et  impacter durablement le quotidien. 

C’est un peu comme si l’expérience traumatique créait une sorte de “court-circuit” neurologique. Ainsi, à chaque fois qu’une situation ressemblante se présente, les réactions vont survenir de manière abrupte et parfois disproportionnée, accompagnées d’émotions ou de sensations désagréables ou inconfortables.

Le traumatisme peut également créer différents blocages, par exemple un évitement des situations délicates.

Les mouvements oculaires de l’IMO ou EMDR permettent de désactiver ce “court-circuit” en reliant l’expérience traumatique à toutes vos ressources inconscientes.

Cette désactivation se fait à votre rythme. Petit à petit, vous reprenez contact avec l’expérience douloureuse dans le cadre sécurisé de la thérapie. Les mouvements oculaires se font en suivant du regard le mouvement de ma main. Au fil de la séance, vous  retrouvez progressivement des informations  parfois oubliées et activez vos ressources. Ces ressources se présentent à vous par le biais de pensées, d’images, de sensations physiques ou d’informations sensorielles.

 

Modalités de la thérapie par IMO/EMDR

Pour débuter une thérapie par IMO, il est nécessaire d’attendre deux mois après un traumatisme. 

Il convient de débuter l’IMO dans une période de relative stabilité, et notamment pas en période de modification d’un traitement médical.

Cet accompagnement nécessite une première séance d’exploration et d’évaluation de votre problématique et de l’intérêt de l’IMO pour vous. Je vous présente également la technique de l’IMO/EMDR lors de ce premier entretien, ce que l’on peut en attendre et son déroulement.

Nous programmons alors deux séances d’une heure et demie, à quinze jours d’intervalle.

 

Call Now Button